Accueil > Engagement des pollinisateurs

Engagement des pollinisateurs

Prenez l’engagement pancanadien de protection des pollinisateurs pour montrer votre engagement envers les pollinisateurs !

Engagement à protéger les pollinisateurs

Prenez l’engagement pancanadien de protection des pollinisateurs pour montrer votre engagement envers les pollinisateurs !

Entre 75 et 95 % de toutes les plantes à fleurs de la planète ont besoin de pollinisateurs pour produire leurs graines. Notre pollinisateur le plus connu est peut-être l’abeille domestique, mais saviez-vous qu’il existe plus de 900 espèces d’abeilles au Canada ? Les autres pollinisateurs comprennent les papillons, les mites, les guêpes, les mouches, les coléoptères et les colibris.

De nombreux pollinisateurs traversent des temps difficiles au Canada et partout dans le monde. Mais ils peuvent vivre et prospérer dans nos jardins si nous protégeons leurs habitats. Protégez les pollinisateurs et joignez-vous aux Canadiens de tout le pays pour prendre le relais. Bee City Canada Engagement des pollinisateurs ! 

Je m'engage à devenir un protecteur des pollinisateurs en :

Un habitat pour les pollinisateurs est l’endroit où les pollinisateurs vivent, mangent, dorment et élèvent leurs petits. Les plantes indigènes et les pollinisateurs indigènes ont évolué ensemble pendant des millions d’années et ont besoin les uns des autres. Même une petite jardinière ou un balcon de jardin fait la différence.

Les pollinisateurs recherchent le pollen et le nectar comme sources de nourriture du début du printemps jusqu'à la fin de l'automne. Faisons fleurir nos jardins tout au long de chaque saison de croissance.

Un habitat pour les pollinisateurs est l’endroit où les pollinisateurs vivent, mangent, dorment et élèvent leurs petits. Les plantes indigènes et les pollinisateurs indigènes ont évolué ensemble pendant des millions d’années et ont besoin les uns des autres. Même une petite jardinière ou un balcon de jardin fait la différence.

Le changement climatique a un impact sur les pollinisateurs en modifiant les saisons de croissance et de floraison des plantes dont dépendent les pollinisateurs, ce qui entraîne des décalages entre le moment où les pollinisateurs sont actifs et le moment où la nourriture est disponible. Le changement climatique modifie même l’aire de répartition géographique de certaines espèces de pollinisateurs.

Laisser les épis, les baies et les feuilles à l’automne et attendre la fin du printemps pour couper les plantes aidera à protéger les habitats dont les pollinisateurs ont besoin pendant l’hiver. Les souffleurs de feuilles nuisent à l’habitat des insectes.

Passons tous le message en discutant avec les autres, en installant une pancarte de jardin favorable aux pollinisateurs, en encadrant les nouveaux jardiniers et en nous portant volontaires pour planter des jardins de pollinisateurs dans les écoles, les jardins communautaires ou les résidences pour personnes âgées. Partagez vos expériences sur les réseaux sociaux à #PollinatorProtector. Consultez nos ressources sur les pollinisateurs et trouvez vos propres moyens de répandre l’amour des pollinisateurs !

Engagement des pollinisateurs
Protecteur des pollinisateurs

Signez aujourd'hui

Montrez votre soutien

Faites passer le message en partageant votre engagement sur les réseaux sociaux et en utilisant #ProtecteurDesPollinisateurs

Partager avec des amis

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
poche
Email